Home » Ideal: Spectre DAnneau, Ideal Premier, Anneau Quotient, Ideal Maximal, Theoreme de Krull, Ideal Principal, Radical DUn Ideal by Livres Groupe
Ideal: Spectre DAnneau, Ideal Premier, Anneau Quotient, Ideal Maximal, Theoreme de Krull, Ideal Principal, Radical DUn Ideal Livres Groupe

Ideal: Spectre DAnneau, Ideal Premier, Anneau Quotient, Ideal Maximal, Theoreme de Krull, Ideal Principal, Radical DUn Ideal

Livres Groupe

Published July 29th 2010
ISBN : 9781159500191
Paperback
42 pages
Enter the sum

 About the Book 

Les achats comprennent une adhesion a lessai gratuite au club de livres de lediteur, dans lequel vous pouvez choisir parmi plus dun million douvrages, sans frais. Le livre consiste darticles Wikipedia sur: Spectre Danneau, Ideal Premier, AnneauMoreLes achats comprennent une adhesion a lessai gratuite au club de livres de lediteur, dans lequel vous pouvez choisir parmi plus dun million douvrages, sans frais. Le livre consiste darticles Wikipedia sur: Spectre Danneau, Ideal Premier, Anneau Quotient, Ideal Maximal, Theoreme de Krull, Ideal Principal, Radical Dun Ideal. Non illustre. Mises a jour gratuites en ligne. Extrait: En mathematiques, un ideal est une structure algebrique definie dans un anneau. Les ideaux generalisent de facon feconde letude de la divisibilite pour les entiers. Il est ainsi possible denoncer des versions tres generales de theoremes darithmetique tels que le theoreme des restes chinois ou le theoreme fondamental de larithmetique, valables pour les ideaux. On peut aussi comparer cette notion a celle de sous-groupe distingue pour la structure algebrique de groupe en ce sens quelle permet de definir la notion danneau quotient. La theorie des ideaux est relativement recente puisque elle fut creee par Richard Dedekind vers la fin du XIX siecle. A cette epoque, une partie de la communaute mathematique sinteresse aux nombres algebriques et plus particulierement aux entiers algebriques. La question est de savoir si les entiers algebriques se comportaient comme les entiers relatifs, en particulier la decomposition en facteurs premiers de maniere unique. Il semblait bien, des le debut du XIX siecle, que cela netait pas toujours le cas: 6 par exemple pouvant se decomposer dans lanneau sous la forme ou sous la forme Ernst Kummer pressent alors que cela va dependre des nombres en question et invente la notion de nombres complexes ideaux. Lidee est de rendre unique la decomposition en facteurs premiers en ajoutant artificiellement dautres nombres (de la meme maniere quon ajoute i aux nombres reels tel que afin de disposer de nombres aux carres negatifs). Dans lexemple ci-dessus, on va inventer quatre nombres ideaux a, b, c et d tels que ...http: //booksllc.net/?l=fr